dimanche, 04 octobre 2015 16:50

Rueil-Vitry

Écrit par T.Blanchot
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Fédérale 3
Rueil-Malmaison VS Vitry
Le 04/10/2015
Lundi matin, réveil difficile encore embrumé par la troisième mi-temps de la veille. Eh oui, on n’y croyait plus, mais l’équipe première de Rueil-Malmaison a enfin débloqué son compteur de points, en s’imposant à domicile contre l’équipe de Vitry 38-14. Victoire agrémentée d’un point de bonus offensif accueilli avec plaisir par le collectif rueillois qui, rappelons-le, se doit de rattraper 3 points laissés en route lors du premier match contre Marcq-en-Barœul.
 
Déroulement de la rencontre.
 
-30ème min : Echauffement sérieux et appliqué pour cette équipe qui balbutie un rugby approximatif depuis maintenant 2 matchs. Pendant ce temps-là, l’équipe Réserve encore en train de régaler les spectateurs avec un match très propre dont ils ont le secret.
 
0ème min : Le match débute et Rueil met d’entrée de jeu la pression sur les adversaires du jour avec une technique savamment travaillée à l’entrainement : l’engagement qui va directement en touche. Les anciens du club apprécieront ce geste « old school » qui permet aux avants de se réchauffer avec une mêlée au centre du terrain d’entrée de jeu. Bien joué le Poux !
 
2éme min : Rueil progresse en s’appuyant sur les base du rugby : le combat (non ce ne sont pas les marrons Parach’) et obtient une première pénalité. Le buteur s’empressa de la tenter, malheureusement le ballon ne franchit jamais les barres et finit même sa course en touche ! Mais l’essentiel est là : Rueil est capable d’avancer et d’être agressif.
 
3ème min : Essai rueillois ! A la suite d’un mouvement simple, sans prise de tête où le ballon conservé par les gros est ensuite éjecté vers les trois quarts qui effectuent avec brio leurs combinaisons pour aplatir entre les poteaux. Essai marqué par notre coffre à ballons national ou encore notre Fofana rueillois : Loic. (7 à 0)
 
6ème min : Mêlée perdue par Rueil. Ce fut la seule du match, on ne sait pas pourquoi mais le talonneur adverse ne tenta plus une seule fois de piquer la balle à la mêlée rueilloise. Yoann, une idée ?
 
10ème min : Rueil à la main sur le ballon et progresse sans cesse, les joueurs de Vitry n’ont pas encore vu la couleur du camp rueillois (sauf le temps de l’engagement). L’envie a-t-elle été retrouvée par les joueurs de Rueil ?
 
14ème min : Essai de Rueil ! Encore un. A l’image du début de match, un jeu simple mis en place par les rueillois, des ballons conservés, des passes qui arrivent à destination et voilà qu’au bout d’un quart d’heure de jeu Rueil mène 14-0. On notera d’ailleurs une passe effectuée par Loic (ce qui est plutôt rare) à destination de Piveteau qui ira aplatir (presque) entre les perches. (14 à 0)
 
15ème min : Engagement de Vitry qui pense enfin visiter le camp rueillois mais c’est sans compter sur un Tata/Germain des grands jours qui, après avoir attrapé un ballon grâce à ses tentacules, allongea la foulée avec l’élégance d’un héron, pour franchir le mur vitriot. Et oui Rueil est (déjà) de retour dans le camp adverse.
 
20ème min : Essai rueillois ! Mais que se passe-t-il ? On ne reconnait plus l’équipe brouillonne des débuts de saison. Fort devant avec des ballons portés parcourant des dizaines de mètres, fort en mêlée, de même en touche et des passes qui arrivent chez nos arrières et hop, nouvel essai signé (encore) Loic ! On ne parlera pas de la chistera de piètre qualité de Stan à destination du marqueur, imitation made in China de celle proposée par Sonny Bill Williams contre la Namibie. (21 à 0)
 
21ème min à40ème min : Ah… on s’est sans doute emballé trop vite… Rueil retombe dans certains de ses travers notamment les fautes répétées, qui nous coutent 6 points et un carton jaune. Les supporters commencent à parler boulot, ce n’est pas bon signe. Le score ne changera pas jusqu’à la mi-temps. (21 à 6).
 
Première mi-temps encourageante de la part des jaunes et bleus, qui ont su la maîtriser malgré quelques déchets. Les supporters en attendent quand même plus, surtout après avoir vu la réserve jouer !
 
40ème min : C’est repartit, après quelques mots des coachs façon Bernard Laporte et les changements effectués, Rueil remet la marche avant, espérant faire craquer les vitriots, qui pourraient retourner le match si les rueillois ne restent pas concentrés.
 
50ème min : Cela fait maintenant 10 minutes que Rueil progresse avec des mauls portés (encore) après touches qui font mal aux joueurs de Vitry, qui concèdent pénalité sur pénalité. Les consignes des coachs ont été respectées et le collectif prend plaisir à jouer ensemble, tels des japonais en Coupe du Monde.
 
51ème min : Essai de pénalité pour Rueil ! Logique, pour des fautes répétées, Vitry n’arrive plus à contenir les avants rueillois et se fait logiquement pénaliser (en même temps rien d’illogique avec un pack rueillois aussi épais qu’un pack de minimes fidjien). (28 à 6)
 
58ème min : Pénalité contre Rueil. (28 à 9)
 
60ème min : Depuis 10 minutes le jeu est sans cesse saccadé par des petites fautes. Rueil rentre dans un faux rythme et encaisse un essai à la suite d’une erreur sur une réception de coup d’envoi. Manque de concentration, perte d’agressivité, il s’agirait de ne pas perdre le point de bonus offensif les gars ! (28 à 14)
 
65ème min : Pénalité pour Rueil qui décide de prendre les points afin de retrouver de la confiance et se mettre à l’abri d’un éventuel retour des vitriots. (31 à 14)
 
74ème min : Nouvel essai de pénalité en faveur des rueillois. A la suite encore une fois de fautes de la part de Vitry sur des mauls rueillois. Essai transformé par Kevin qui, malgré la difficulté de l’angle (face aux poteaux), ajusta le tir. (38 à 14)
 
80ème min : fin du match, après une mêlée rudement disputée où les deux packs s’expliquèrent dûment sur la philosophie inversée chez les hédonistes indiens du XVème siècle (autrement dit : salade de phalanges). Rueil obtient sa première victoire, victoire bonifiée qui espérons-le, ne sera pas la dernière. Place maintenant à trois semaines sans match, où les joueurs devront être assidus pour être prêts à affronter Plaisir le 1er novembre.
 
A retenir :
  • Très belle prestation des avants rueillois, efficaces dans tous les secteurs de combat (forcément c’est plus facile de jouer après).
  • Des transmissions propres chez nos arrières qui se rapprochent doucement d’un jeu à l’australienne.
  • On notera aussi les interventions élancées d’Eric Lautrec le porteur d’eau d’un jour qui, avec une grâce implacable, permit aux rueillois de se désaltérer tout au long de la rencontre.
  • Merci aussi aux supporters venus nombreux encourager leur équipe, c’est toujours un plaisir de jouer à la maison.
 
T.B.
 

Laissez un commentaire